1er opus de la collection " Tu te lèves et tu décides",

mais tu peux aussi décider de ne rien changer... c'est ton choix ! 

Situation n°12 : « Ma trésorerie est à sec et toute mon énergie est consacrée à chercher de l’argent »

Le coach n’est pas un faiseur de miracles. Si vous avez laissé la situation se dégrader au point d’être totalement sans à sec et couvert de dettes, je ne peux plus faire grand-chose. Le coaching aide à changer ses habitudes et non pas à sauver les situations désespérées.

 

Nous passons une bonne partie de notre temps à chercher de l’argent.  La levée de fonds semble être devenue l’essentiel de entrepreneuriat. Il est utile de rappeler quelques remarques de bon sens à ce sujet.

1. Il est illusoire de penser trouver la solution aux problèmes de trésorerie de l’entreprise à l’extérieur. Vous avez votre part de responsabilité dans une telle situation. Il vous appartient donc de trouver de nouvelles idées et d’agir pour renflouer les caisses.

2. Il faut le reconnaître, trouver de l’argent est loin d’être une affaire simple. Vous devez y consacrer tous vos efforts pour en trouver. Pourquoi ne pas se concentrer sur de nouvelles méthodes pour prospecter, trouver de nouvelles offres … ?

3. Les banques peuvent également être d’une aide précieuse pour combler temporairement la trésorerie, à condition d’obtenir leur confiance. Elles financent chaque année des milliers de BFR. Si votre dossier n’a pas retenu leur attention, c’est qu’elles n’ont pas confiance en votre projet ou que votre besoin est trop important à combler.

4. Il est vain d’espérer se remettre à flot avec quelques milliers d’euros qui ne feraient que repousser la fin de votre entreprise. Vous risquez même de faire grimper encore plus la note à l’arrivée et de vous infliger encore plus de souffrances.

5. Une trésorerie à sec n’arrive jamais subitement. Soit vous avez manqué d’anticipation, soit vous n’avez pas voulu voir les signes annonciateurs. N’attendez pas qu’il soit trop tard pour vous mettre à la recherche de fonds.

6. Préparez un plan de relance, sans quoi votre quête d’argent ne servirait strictement à rien. Si vous continuez à utiliser les mêmes méthodes, les quelques milliers d’euros que vous aurez trouvés ne vous sauveront pas plus. Le déséquilibre n’en sera que plus important.

7. Ne vous déculpabilisez pas trop vite en ayant réussi à trouver une bouée de sauvetage. Si vous n’acceptez pas de vous remettre en question, en rejetant la faute sur les clients, les concurrents, le marché, vous compromettez sérieusement votre avenir.

8. Au lieu de consacrer votre temps à trouver de l’argent, faites plutôt un bilan de la situation. N’hésitez pas à remettre en question votre vision du projet, votre offre, vos tarifs, votre méthode de gestion, votre positionnement sur le marché…  Il ne serait pas superflu de mener ce type de réflexion plutôt que de courir les banques.

9. Se retrouver au bord de la faillite n’a rien de réjouissant mais une telle situation permet en tout cas de réveiller audace et créativité. De nombreuses entreprises ont renoué avec la prospérité après avoir frôlé la catastrophe. On peut notamment citer le cas du géant Apple qui était à deux doigts de la faillite en 1997.

10. Les success story des startups qui démarrent avec des levées de fonds et se revendent très cher après quelques années est un mirage. Il faut un profil très particulier et il y a plus d’appelés que d’élus.

Si vous en êtes arrivés à ce stade, soit vous mettez toute votre énergie sur les moyens de faire rentrer de l’argent, soit vous fermez votre boîte.

Résumé par Barbara Ouvrard - Journaliste - Relations de presse - Réseautage d'affaires

Pascale.TLTD.png
Les ouvrages de la collection !
TLTD 1.png
Tu te lèves et tu décides !
Tu te lèves et tu décides de développer ton réseau !
TLTD 2.png
Tu te lèves et tu décides de booster
ta performance commerciale !
TLTD 3.png

©2020 Tu te lèves et tu décides